L’assemblée générale du 17 avril 2023 a élu un conseil d’administration composé de 10 membres, que l’on vous présente succinctement ci-après :

Judith EECKMAN

Docteure en hydro-climatologie, mes recherches portent sur l’eau dans les sols et sa contribution aux cycles hydrologiques. Actuellement, je travaille sur le risque sécheresse en montagne. Je peux apporter à l’association mon expertise scientifique, ainsi que ma visibilité en tant que chercheuse. Réciproquement, l’association peut constituer un bon réseau-terreau pour mes recherches futures.

Rémy GONDRE (trésorier)

Je suis travailleur social et citoyen actif sur les enjeux des transitions écologiques depuis une vingtaine d’années. Je trouve dans l’hydrologie régénérative une voie concrète pour passer à l’action avec des résultats tangibles. Je souhaite participer au développement de l’association en y apportant mes compétences sur le fonctionnement des organisations. Je représente une voix citoyenne au conseil d’administration.

Simon RICARD (co-président et co-fondateur)

Co-gérant de PermaLab, bureau d’étude en agriculture et hydrologie régénératives basé dans la Drôme, intervenant en France et divers pays du monde. Chef de projet et formateur sur les mêmes sujets, je donne notamment la formation sur le keyline design depuis 2 ans un peu partout en France pour divers organismes de formations. J’ai cofondé l’association Pour une hydrologie régénérative à l’automne 2022.

Denis FREHEL (secrétaire)

Ingénieur en génie civil, je vis dans les Cévennes, dans la haute vallée de l’Hérault. Je travaille depuis 2019 sur la « gestion de l’eau à l’échelle paysagère » en moyenne montagne, pour des fermiers des Vosges. Je les ai emmené au Krameterhof, chez Josef Holzer, pour se former à la création d’étangs naturels en montagne, à la recherche et captation de sources, à l’aménagement agricole autour de l’eau. J’ai déjà une longue expérience associative (dans l’éco-construction), j’ai suivi toutes sortes de formation en permaculture et je fais de la diffusion de bonnes pratiques adaptées à mon territoire (biochar, conserves solaires, terre-paille…).

Maryse PERRIER BORGEY

J’ai 69 ans et je suis retraitée depuis 2 ans à la fois de l’Education Nationale et du Régime général puisque j’avais interrompu très tôt mon activité d’enseignante pour me placer en disponibilité pour soins à enfant. J’habite en milieu rural, un petit village de 150 habitants au sud de l’Ain dont Gilles et moi sommes tous les deux originaires. Nous sommes enfants tous les deux de petits agriculteurs. Nous faisons partie de la Communauté de Communes Bugey Sud (CCBS) J’ai plus de temps depuis quelques années et j’ai coopéré activement à la création d’une association locale de l’association nationale Eau Bien Commun et sommes en contact régulier avec Eau Bien Commun Lyon Métropole.

Cédric CADET

Chef de projet GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) dans une agglomération, je suis persuadé que les principes de l’Hydrologie Régénérative sont la solution la plus durable et raisonnable pour protéger les zones à enjeux contre les inondations et restaurer le bon état écologique et fonctionnel des cours d’eau et zones humides. Inversement la restauration fonctionnelle de ces milieux est, il me semble, un volet essentiel de l’HR.

Charlène DESCOLLONGES (co-présidente et co-fondatrice)

Ingénieure hydrologue, auteure et conférencière spécialisée sur la gestion et le partage de la ressource en eau. Après une carrière de 5 années au sein d’une collectivité, je me suis intéressée à l’hydrologie régénérative il y a plus de 2 ans, en rencontrant Simon Ricard de Permalab. Mon idée était de créer une structure nationale ayant pour vocation de faire connaître ce concept et ses notions, et surtout de chercher à en évaluer les bénéfices pour la recharge des sols, des nappes, des cours d’eau, la régénération du cycle dans son ensemble. J’ai donc participé à la création de ce mouvement avec Samuel et Simon et j’ai organisé les premières rencontres de l’HR à Annecy.

Jonathan SCHUITE

Je suis hydrologue indépendant depuis près de 4 ans, et je mène diverses activités allant du conseil à la recherche académique, en passant par la formation et les conférences grand public. J’habite dans le Périgord noir, le territoire qui se situe à l’est de la Dordogne, non loin de la Corrèze et du Lot. A la fin de l’année 2022, j’ai découvert l’hydrologie régénérative grâce à l’aimable invitation de Charlène, Simon et Samuel à la journée de rencontre et de lancement de l’association PUHR à Annecy. Ce fut une révélation !

Xavier RIVEAU

Je suis ingénieur agronome. Le concept d’hydrologie régénérative rencontre celui que j’ai étudié de « ralentissement dynamique de l’eau » en bureau d’étude. En tant qu’agronome, j’ai eu à travailler sur les conflits d’usages de la ressource en eau entre les usagers, également sur l’optimisation de l’usage de la ressource au travers de l’irrigation et la stabilisation du complexe argilo-humique. Le remembrement agricole à permis de faire passer les tracteurs à une époque, je suis convaincu qu’il faut s’attaquer au remembrement hydrologique avec l’approche de l’HR pour restructurer une agriculture résiliente tout en engageant des discussions avec les acteurs des territoires.

Samuel BONVOISIN (co-fondateur)

Ingénieur agronome de formation, mon parcours est tourné vers les questions de transition et de résilience des sociétés humaines, particulièrement dans les domaines de l’agriculture, de la gestion de l’eau, de l’éducation et du vivre-ensemble. Depuis 2014, je suis installé sur le territoire de la Biovallée, dans le département de la Drôme. J’y ai notamment cofondé un écolieu (L’Oasis de Serendip), une association de développement de l’agroforesterie (L’ADAF), et un bureau d’études en permaculture (PermaLab).